AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [PU] La Voie de la Victoire

Aller en bas 
AuteurMessage
Yukimura
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 168
Alliance : KATANA
Date d'inscription : 13/10/2006

MessageSujet: [PU] La Voie de la Victoire   Dim 24 Déc - 0:54

Je complèterai cette petite histoire au fur et à mesure des mes envies du moment. Je ne posterai pas de réponses mais éditerai, vous ne verrez donc pas l'indication "nouveau message" sur le forum lorsqu'une quelconque partie sera ajoutée. Merci de bien vouloir me faire part de vos impressions par message privé sur le forum, ingame ou sur msn. Je ne suis pas écrivain ni un pro du roleplay donc je vous demanderai d'être indulgent. D'ailleurs, pas la peine de me dire que le titre craint je le sait déjà Razz.

...


La Voie de la Victoire


L'ardent soleil rouge du royaume venait tout juste de disparaître pour laisser place à la douce fraîcheur de la nuit. Une tendre brise nocturne envahit bientôt les vastes plaines ensanglantées par les furieuses batailles de la veille, qui avaient eu raison de bon nombre de fiers combattants. L'obscurité apportait désormais le calme tant désiré de tous, et avec lui la joie d'être encore en vie à l'heure où seul le silence domine. Les vainqueurs s'étaient réunis en petits groupes et, assis sur l'herbe toujours couchée par les caprices du vent, jouissaient désormais de l'ivresse de la victoire. Cette courageuse armée savourait quelques instants de repos bien mérités et semblait oublier les prochains combats avec une facilité déconcertante. De nombreux feux de camps furent allumés et les tonneaux de saké mis à disposition des nobles samuraïs. Chacun s'empressa d'aller y remplir sa gourde et sa gorge. Le shogun Yukimura Sanada s'approcha de son soldat et ami Mitsuhide, qui se tenait à l'écart des festivités et tentait tant bien que mal de panser ses multiples blessures. Yukimura l'aida dans ses gestes et s'adressa à lui avec un profond respect.

-Autant de sang que de pluie déversée en une seule et même journée. Je mène mes hommes au combat afin de parvenir au terme de ces conflits incessants, et pourtant il semble que je ne réussisse qu'à les envoyer à la mort. Dis moi Mitsuhide, penses-tu réèllement que je sois un dirigeant digne de votre loyauté ? Je me demande parfois si mes actes ont un véritable sens.

-Il n'y a pas de paix sans guerre, et je suis prêt à mettre mon katana à votre service aussi longtemps que vous vous battrez pour l'unification du royaume. Je préfère avoir à soigner mes blessures plutôt que de voir se décider sous mes yeux le sort du pays sans mon intervention. Soyez rassuré, je resterais à vos côtés quel que soit l'issue de la guerre et cela même si je ne dois pas la terminer vivant.

-Je n'exigerai jamais de toi un tel sacrifice, mais si tu es prêt à m'apporter ton aide, alors je serais honoré de l'accepter. Dès que l'aube fera son apparition, nous repartirons en direction de l'est et achèverons ce que nous avons commencé ici. Cette guerre est malheureusement loin d'être terminée et nous devons rapidement rejoindre les grandes cités afin de recruter un maximum d'hommes de valeur. Nous ne pourrons lutter davantage si nous n'agrandissons pas nos rangs. Vas donc rassembler tes affaires, je me charge d'aller prévenir les hommes.

-Entendu.

Au lever du soleil, les plus grands chefs militaires à la solde de Yukimura Sanada furent conviés dans la tente de ce dernier. Cette convocation eut pour but principal de déterminer l'ordre selon lequel les différentes cités de l'est seraient visitées. En effet, il s'agissait de rallier le plus de guerriers possible à la cause du shogun, et cela en un temps record. Pour se faire, il fut finalement décidé d'attribuer une cité à chacun des subordonnés présents lors de la réunion. Tous partiraient donc sur des chemins différents, et ne se retrouveraient que bien plus tard avec, on l'espère, de nouvelles recrues derrière eux. Une fois la répartition effectuée, tous se mirent en route vers leur destination respective.

Après quelques jours de marche ininterrompue, le groupe de Yukimura finit par atteindre la cité la plus malfamée de tout le territoire est du royaume, Korugaya. Korugaya était sombre et froide, elle aurait pu s'apparenter à un être que la mort appelle chaque jour de plus en plus fort vers l'oubli. Un gigantesque mur d'enceinte semblait empêcher toute intrusion au coeur de la cité, et seul le bidonville l'entourant demeurait libre d'accès aux étrangers. Le chef militaire alla se renseigner auprès d'un vieil aubergiste, qui lui expliqua que le centre de la ville fut précédemment isolé pour se protéger de la montée en puissance grandissante du clan Kuryu, qui terrorise au quotidien la population locale. Il lui expliqua également qu'à l'heure actuelle, seuls les plus riches habitants de Korugaya parvenaient à se faire une place par délà les murs et que les plus pauvres devaient quant eux subir les multiples persécutions du sombre clan. L'unique force militaire qui subsistait en cette ville était désormais chargé d'en protéger le coeur, et aucun secours n'était à espérer de la part des habitants de la périphérie. De ce fait, les nouvelles selon lesquelles un puissant étranger venait d'arriver à Korugaya ne plairaient certainement pas au clan Kuryu, et Yukimura se demanda comment diable pourrait il réussir à trouver une aide quelconque dans un tel endroit. Il décida dans un premier temps de payer les chambres de ses hommes à l'auberge dans laquelle il venait de se renseigner, puis il entreprit de visiter les lieux avec plus d'attention. Tout autour de lui n'était que misère et pauvreté et le visage des gens ne refletait que haine et désespoir. L'entraide se faisait complètement absente et chacun ne se souciait à présent que de sa propre survie. La triste visite de notre ami le conduisit jusque dans une taverne délabrée mais en rien dénuée d'activité. Lorsque Yukimura passa la porte, il se retrouva face à une dizaine d'hommes qui ne semblaient pas du tout apprécier la compagnie. Yukimura salua mais la réponse donnée ne fut pas vraiment celle escomptée.


-Tiens donc, n'est-ce pas ce cher shogun Sanada Yukimura ? Voilà que les hautes autorités de l'ouest du royaume viennent trainer dans notre vieux trou à rats. Notre maître nous a prévenu qu'un important chef militaire venait de faire son apparition en ville. Apprend que nous comptons bien nous débarrasser de toi et de tous tes hommes. Cette cité nous appartient, aussi bien les armes que les maisons et les femmes. Tout est à nous ! Nos camarades sont déjà en route pour l'auberge afin de massacrer tes fidèles soldats. Quant à nous, nous allons nous occuper de toi. Tu es venu te jeter tout droit dans la gueule du loup idiot ! Prépares toi à crever !

-Est-ce l'alcool ou votre stupidité naturelle qui vous fait penser être assez fort pour vous mesurer à moi ? J'ai récemment eu vent de vos actions, n'étant pas là pour règler les conflits de cette ville, j'ai dans un premier temps pensé ignorer vos agissements. Cependant, après avoir constaté la misère qui règne dans cette cité ainsi que la souffrance de ses habitants, il apparaît clairement que vous ayez besoin d'une sévère correction. Je vais donc faire un effort rien que pour vous et votre méprisable petite bande. Soyez honoré, car votre sang viendra bientôt orner la lame de ma lance.

Yukimura décrocha son arme de son dos, le regard du samuraï changea alors radicalement d'apparence. Les yeux du fier combattant avaient laissé place à des yeux de démon. Aucune sympathie ni même once de pitié ne pouvait désormais se lire sur son visage. La mesure du noble guerrier avait laissé place à la furie d'un homme ne retenant plus ses coups et sa colère, tout comme dans un état de transe incontrôlable. En l'espace d'une seconde, le shogun disparut et réapparut dans le dos des sbires de Kuryu. Trois furent entièrement tailladés et s'écroulèrent immédiatement. Cinq autres tentèrent de l'encercler, puis se rapprochèrent peu à peu de notre ami. Yukimura saisit son Jumonji Yari et le fit virevolter telle une hirondelle imprévisible changeant de direction à chaque instant. Les cinq individus furent à leur tour décimés dans un silence absolu. Le samuraï, dont le regard demeurait toujours démoniaque et dénué de compassion, s'avança vers le dernier homme, qui avait eu le malheur de lui adresser la parole d'une manière quelque peu brutale. Ce dernier tenta désespérement une attaque frontale, mais se fit transpercer la gorge avant même d'avoir effectué une quelconque avancée. Le bar ressemblait alors d'avantage à un champ de bataille qu'à autre chose. Yukimura reprit peu à peu une apparence normale, et ses yeux leur couleur habituelle. Une fois ses esprits totalement retrouvés, il ne perdit pas de temps et s'élança en dehors de la taverne pour rejoindre ses amis à l'auberge.

Pendant ce temps, devant cette même auberge...


-Sortez de là maudits vauriens ! Sortez ou je donne l'ordre à mes hommes de mettre cette auberge à feu et à sang ! Vous ne pensiez tout de même pas pouvoir prendre vos aises dans ma cité sans me payer de tribut ? Sachez que tout ce qui est ici m'appartient ! Je suis Minashiro Kazuki, chef du clan Kuryu, également proclamé meilleur épéiste de la contrée et maître total de cette ville. Vous qui pénètrez ici sans vous soumettre à mon autorité, je vais tous vous abattre et laisserai ensuite pourrir vos cadavres sur la place publique ! Allez, sortez ! Venez lutter contre moi et mes soldats et le destin décidera de qui de nous deux est en mesure de rester en vie !

Mitsuhide apparut sur le pas de la porte, il avança seul en direction de Kazuki.

-Gardes tes prétentions pour toi, espèce de minable ! Tu te prétends chef de clan alors que tu ne sais que persécuter les faibles ! Ne crois pas une seule seconde que tu sois de taille face à de véritables guerriers. Meilleur épéiste de la contrée ? Toi ? Tu veux plutôt dire le meilleur de ta décharge publique ! Je vais t'apprendre ce qu'est un véritable combat, si bien que tu n'oseras plus jamais tenir une arme de ta vie tellement ta honte sera grande. Approche, je serais ton unique adversaire. Laissons donc les soldats en dehors de ça et voyons si tu es digne de prétendre au titre de dirigeant de cette cité.

...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://samurai-forever.forumactif.com
 
[PU] La Voie de la Victoire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAMURAI FOREVER :: EXTERNE :: Auberge du Lotus d'Argent :: Au Coin du Feu-
Sauter vers: